CONSEILLER FINANCIER
COMMENT EN CHOISIR UN BON?

Voilà la question qui tue et qui me vaudra probablement plusieurs commentaires négatifs, mais bon. Alors voici donc mon point de vue sur la question.

Pour commencer, il faut comprendre que «conseiller financier» n’est pas un titre professionnel, bien que c’est souvent utilisé pour désigner des gens qui travaillent dans des domaines liés à la finance. La majorité des gens que vous appelez conseillers financiers sont en réalité des vendeurs à commission de produits financiers. Mais, il en existe réellement qui sont là pour vous donner de très bons conseils.

N’oubliez pas que ce domaine est très payant et qu’il y en a qui sont là juste pour faire le «gros cash» et qui se foutent un peu des clients. En lisant cet article, j’espère que ça vous aidera à savoir comment faire la différence entre ceux qui sont bien outillés et qui veulent votre bien réellement. Voici donc quelques points importants à prendre en compte avant de confier votre avenir financier à une personne.

Est-ce que le conseiller financier travaille en équipe ou seul.
Une personne qui travaille en équipe est souvent mieux outillée simplement parce que dans ce cas là, elle peut utiliser les connaissances des autres pour mieux vous conseiller. Pour simplifier l’article, je vais parler au singulier, alors lorsque je parlerai du «conseiller financier», ça inclut aussi les personnes dans son équipe.

Est-ce que le conseiller financier à son permis en assurance de personne auprès de l’autorité des marchés financiers (AMF)?
L’assurance de personne peut s’avérer un point important dans votre processus d’enrichissement. Bien que c’est aussi un domaine très payant, parfois il est difficile de savoir pour qui c’est le plus payant. Le client ou le conseiller financier. Assurez-vous qu’il ait au moins un autre permis, car s’il a seulement son permis en assurance, il ne peut malheureusement pas vous aider à vous enrichir. S’enrichir n’est pas seulement une question de protéger ce que vous avez déjà, mais de vous proposer des options pour vous enrichir réellement.

Est-ce que le conseiller financier à son permis en épargne collective auprès de l’AMF?
Ce permis est la base à avoir pour vous aider à vous enrichir. C’est souvent le premier investissement qui sera fait puisqu’il est possible de commencer avec 25$ par mois. Les fonds communs sont une partie intégrante d’une structure d’enrichissement.

Est-ce que le conseiller financier à son permis en marché dispensé auprès de l’AMF?
Ce permis est celui qui devrait être le plus important à avoir après celui de l’épargne collective. Le marché dispensé devient de plus en plus intéressant et offre des produits d’investissement très intéressant. Un mixte de fonds commun et marché dispensé est important pour une personne qui a plus de 10 000$ en liquidité investis avec son conseiller financier. Bien que le marché dispensé a plusieurs inconvénients, plus particulièrement face à la qualification des investisseurs et par le fait qu’il n’est pas possible de sortir ces liquidités n’importe quand, y investir pourra accélérer votre enrichissement, plus particulièrement pour ceux qui ont des liquidités enregistrées.

Est-ce que le conseiller financier est un planificateur financier?
Vous aurez des points de vue différents face à ce titre. Certains recommandent fortement ce titre, d’autres non. Bien que pour avoir ce titre, il faut avoir suivi des études beaucoup plus avancées, souvent, ce titre n’est pas un gage de meilleurs résultats. Sur une note très personnelle, je ne crois pas en la planification sur plus d’un an, car j’adore mettre en place des stratégies qui ne font pas partie des champs de vision des planificateurs financiers, pour que mes clients génèrent beaucoup plus que la norme. Il faut dire que je travaille avec des entrepreneurs et des immopreneurs. La majorité est prête à prendre des risques calculés beaucoup plus souvent que la majorité des gens.

Comment est rémunéré le conseiller financier?
Demandez-lui. S’il n’est pas à l’aise d’en parler ou n’est même pas capable de vous l’expliquer, vous êtes aussi bien passé à un autre. Il ne faut pas avoir peur de dire comment on est rémunéré. Si c’est le cas, c’est soit un grand manque de confiance en soi et sa capacité à justifier ce montant, soit qu’il y a quelque chose à cacher.

Évitez les commissions sur 6-7 ans
Dans les fonds communs, il y a plusieurs moyens d’être rémunéré. Il y en a un en particulier qui est plus avantageux pour le conseiller financier que pour le client. C’est celui où le conseiller se retrouve avec la commission la plus élevée dès le départ. Elle nécessite aussi que vos fonds y soient investis pendant 6 ou 7 ans sinon, il y a des pénalités à la sortie des liquidités. Tout d’abord, il faut faire une distinction avec le marché dispensé. Dans ce dernier, les liquidités y sont investies pendant une certaine période de temps, mais ce n’est pas lié à la commission du conseiller, c’est lié au type d’investissement. Dans le cas des fonds communs, c’est simplement parce que le conseiller veut être payé un plus gros montant dès le départ. Conseil personnel. Évitez ce type de commission. Beaucoup de choses peuvent changer en 6 ans.

Vous a-t-on proposé l’hypothèque sans lien de dépendance?
Si vous avez plus de 50 000$ en liquidités enregistrés, comme un REER, CRI et CELI, vous êtes admissible à l’hypothèque sans lien de dépendance. Cette option est super intéressante pour ceux qui sont intéressés à l’immobilier. Alors, si vous avez ou pensez avoir accès à 50 000$ bientôt dans un de vos programmes enregistrer, il faut que votre conseiller financier sache de quoi il s’agit et qu’il vous propose cette option.

Faites attention aux grosses bannières
Bien que beaucoup seront réconfortés par un logo ou un nom qu’ils reconnaissent et très connus, ce n’est pas un gage de qualité. Dans bien des cas, ces entreprises ont pensé à un système qui fait en sorte que chaque conseiller financier doit suivre un protocole bien déterminé et parfois, ne peuvent pas aller en dehors du cadre qui a été déterminé. La majorité des grosses bannières ne permet pas à leur conseiller d’avoir leur permis en marché dispensé. Bien que c’est peut-être la première fois que vous entendez parler de cette option, c’est une option hyper intéressante, mais que très peux de conseiller financier peuvent proposé, car très peu on ce permis et beaucoup de bannières ne permettent pas d’aller le chercher. Il en est de même, avec les hypothèques sans lien de dépendance, la majorité des bannières va refuser qu’on vous propose cette stratégie. Et là ne sont que deux exemples parmi plusieurs. Toutefois, cela ne veut pas dire d’absolument aller avec une nouvelle bannière ou une moins connue. Peu importe la bannière, c’est le conseiller qui est devant vous qui fait la différence. C'est lui qui vous propose les stratégies qui peut-être sont disponibles seulement avec des partenaires et de son équipe.

Est-ce que votre conseiller financier à de bonnes connaissances en dossiers de crédit?
Bien que pour ceux qui ont seulement besoin de financer une maison, une voiture, il n’est pas nécessaire de connaître le crédit à fond. Si vous êtes un entrepreneur et/ou un immopreneur, cette partie est primordiale, plus particulièrement en immobilier où le point le plus important pour y réussir est le financement des immeubles. Trop souvent cette variable n’est pas prise en compte pour les différentes stratégies que le conseiller veut mettre en place. Ce qui peut avoir des répercussions très importantes et coûteuses par la suite. Il ne faudrait pas qu’une stratégie vous empêche de financer ou refinancer un immeuble. Ne pas être capable de financer un immeuble qui pourrait vous rapporter des dizaines voir des centaines de milliers de dollars à l’achat ou à la détention vous fera regretter énormément la sélection de votre conseiller financier.

Est-ce que votre conseiller vous conseille?
Ça peut paraître idiot comme questions, mais n’oubliez pas que la majorité des conseillers financiers son rémunéré seulement à la vente de certains produits financiers. Est-ce qu’il joue davantage le rôle du vendeur ou du conseiller? Qu’a-t-il mit en place pour vous éduquer, pour vous rendre plus intelligent financièrement? L’école ne nous éduque pas financièrement, qui devrait nous éduquer financièrement? Est-ce eux, les conseillers financiers? Si ce n’est pas eux, qui d’autres? C’est important de trouver une personne qui n’est pas la juste pour vous vendre quelque chose, mais qui est là aussi pour vous éduquer et vous enrichir.

L’article est déjà très long et tous n’a pas été touchés. Financement hypothécaire, fiscalité personnelle, fiscalité corporative, mandat d’inaptitude, procuration, testament, contre-lettre, immatriculation de société par actions.

Posez-vous les bonnes questions quand il sera le temps de choisir entre les mains de qui vous mettez votre avenir financier.

Si vous avez un doute sur votre conseiller actuel, que vous aimeriez un avis supplémentaire sur votre structure ou si vous n’en avez pas et que vous en cherchez un présentement, fixez un rendez-vous téléphonique avec moi. Ça me fera plaisir de discuter avec vous et répondre à toutes les questions précédentes et même plus.

Bon enrichissement!

Philippe Deveau
Guide à l’enrichissement
Agenda en ligne
Ma Santé Financière




SiteLock
SSL