QU'EST-CE QUE LES
PRÊTEURS PRIVÉS

Un des premier réflexe des investisseurs est de se tourner auprès des institutions financières pour financer leur développement et transactions. Bien que les institutions financières peuvent être bien intéressante dans la majorité des financements à long terme, lorsqu’il est question de stratégies d’investissement sur du court terme, souvent, les institutions financières nous ferment leurs portes. Lorsque c’est le cas, vaut-il mieu de laisser tomber le projet ou d’envisager d’autres options? Un vrai entrepreneur ne baisse pas les bras dans ce genre de situation et envisagera d’autre solution. Les prêteurs privés peuvent s’avérer une de ses solutions très intéressantes dans certaines situations.

Le prêt privé est une source de financement alternative aux institutions financières. Il y a plusieurs sortes de prêteur privé et souvent, il seront spécialisé dans un domaine spécifique. Certains se spécialisent dans le financement de machinerie industrielle, d’autre se spécialisent dans le financement d’entreprise, d’autre dans le financement immobilier, sans compter toutes les autres possibilités. C’est dans l’immobilier qu’il y a le plus grand nombre de prêteur privé, puisque l’immobilier s’avère un domaine relativement solide, stable et prévisible.

Certains prêteurs privés prêteront seulement leur liquidité excédentaire, tandis que d’autres prêtent en plus les liquidités de d’autres investisseurs passifs. Lorsque vous ferez vos recherches de prêteurs privés, voilà une des questions que vous pouvez poser. À savoir, si ce sont les liquidités de d’autres personnes. Tout dépends de leur structure, il se peut que le prêteur pour votre projet s’avère en bout de ligne une autre personne qu’avec qui vous étiez en contact.

Deux types de prêteurs
Il y a deux types de prêteurs privés. Il y a les prêteurs dont leur intérêt est de ramasser les intérêts sur le prêt tandis qu’il y a d’autres prêteurs dont leur intérêt est de ramasser votre actif mis en garanti plutôt que les intérêts sur le prêt. Ces derniers souhaites que vous manquiez des paiements pour pouvoir entamer les procédures judiciaires pour pouvoir reprendre votre actif ainsi que l’équité qu’il y avait pour leur permettre de faire un plus gros profit. Bien qu’il est difficile dès le départ de connaître les vraies intentions du prêteur, vous pouvez faire des recherches sur le prêteur. Vous pouvez aussi vérifier sur les réseaux sociaux dans des groupes spécialisés dans le domaine lié au financement que vous recherchez pour avoir des références de bons prêteurs privés.

Frais de dossier
La majorité des prêteurs privés chargent des frais de dossier. Bien que cette pratique est courante, certains prêteurs, mal attentionné, vont demander des frais d’ouverture de dossier, seulement pour analyser la situation pour ensuite déterminer s’il veulent vous prêter. Ce qui leur permet de vous refuser un prêt tout en gardant un frais non remboursable pour cette analyse. Beaucoup de fraudes ont été mise en place par ce genre de procédure. Soyez à l’affût! Toutefois, même les prêteurs les plus reconnus vous chargeront des frais de dossier qui peuvent parfois dépasser 3% du montant du prêt.

Taux d’intérêt
Ne vous attendez pas à avoir un taux d’intérêt similaire à ce que vous auriez dans une institutions financières conventionnel avec les prêteurs privés. Ils acceptent de financer des projets que les banque ne veulent pas financer ou qu’elles n'ont pas d’intérêt à financer dû au échéance trop court du financement. Ainsi, attendez-vous à payer un taux d’intérêt plus élevé. Tout dépends du projet et le type de financement demandé, les taux d’intérêt peuvent parfois dépasser le 20% d’intérêt. Bien qu’il est difficile de parler de norme, attendez-vous à payer entre 6% et 13% de plus que le taux préférentiel des institutions financières pour ce qui est du financement hypothécaire.

Pénalité de remboursement anticipé
La majorité du temps, le prêt qui vous sera accordé le sera pour une période de temps déterminés lors de la conclusion du prêt initial. Ce qu’il est le plus courant sont les prêt ayant un terme de 3 mois, 6 mois, 9 mois et 12 mois. Bien qu’il est souvent possible de renouveler le prêt avant la fin du terme, vous devrez un jour le rembourser. Si vous ne le remboursez pas à la date déterminé, vous devriez avoir des pénalités de remboursement anticipé qui peuvent parfois dépasser l’équivalent de 3 mois d’intérêts. Il faut simplement bien faire les calculs.

Pourcentage de financement maximal
Dans le cas de financement hypothécaire, les prêteurs privés vont souvent financer jusqu’à un maximum de 75% de la valeur de l’immeuble, à moins d’avoir d’autres garanties à mettre en garantie pour avoir un prêt plus élevé. Bien qu’avec les institutions financière il est possible d’être assuré pour avoir la possibilité d’avoir un prêt qui dépasse le pourcentage que la banque financerait sans assureur, il n’est pas possible de faire la même chose avec les prêteurs privés. Il n’est pas possible d’avoir un prêt assuré pour avoir une valeur de prêt plus élevé.

Bien qu’à première vue, en lisant toutes ces caractéristiques, le prêt privé pourrait vous sembler bien peu attrayant. Il y a des façon d’utiliser les prêteurs privés, même avec tous ces frais mentionnés, pour que la transactions soient beaucoup plus intéressante à financer avec un prêteur privé qu’avec une institution financière. Toutefois, ces points seront discutés dans un prochain article.




SiteLock
SSL